Le constructeur Mazda a annoncé début février qu'il rejoignait l’Alliance eFuel. C'est la première marque à rejoindre cette alliance.


L'Alliance eFuel, qu'est ce que c'est ?

Elle regroupe plusieurs organisations qui souhaitent faire des e-fuels (e-carburants) neutres en CO2, et de l’hydrogène des solutions crédibles et réalistes, afin de contribuer à la réduction des émissions dans le secteur des transports.

« En tant qu’industriels, nous nous devons de réduire autant que possible les émissions. Et pour ce faire, nous ne devons négliger aucune des solutions à notre disposition. Les émissions de gaz à effet de serre et le changement climatique constituent, par nature, une problématique complexe et de portée mondiale qui requiert une approche intégrée. Tous les secteurs d'activité et industries doivent jouer leur rôle et, avant tout, l’opportunité doit leur être donnée de partager leurs solutions positives pour atteindre les objectifs climatiques. »

Wojciech Halarewicz, Vice-Président Communications et Affaires publiques chez Mazda Motor Europe GmbH
mazda-efuel


Mazda a toujours fait en sorte de trouver diverses solutions pour réduire le plus possibles ses émissions. C'est pourquoi, d'ici à 2030, le constructeur aura électrifié la totalité de sa gamme de véhicules. En s'engageant à répondre du mieux possible aux attentes de ses clients, Mazda reste fidèle à ses engagements à travers plusieurs progrès :

  • l’amélioration de l’efficience de ses groupes propulseurs classiques
  • l’électrification de sa gamme
  • une adoption plus large des carburants renouvelables
  • l’utilisation d’outils numériques et connectés capables d'optimiser le rendement énergétique de ses moteurs
« Nous pensons que, sous réserve des investissements nécessaires, les e-fuels neutres en CO2 et l’hydrogène constitueront des solutions crédibles et réalistes pour contribuer à la réduction des émissions – non seulement pour les véhicules nouvellement immatriculés mais également pour le parc automobile actuel. Ces carburants nous ouvriraient une seconde voie pour atteindre plus rapidement la neutralité climatique dans les transports, parallèlement à la poursuite du processus d’électrification. Comme l’Union européenne va réviser son règlement sur les normes de CO2 pour les véhicules de tourisme et les utilitaires d’ici à la fin de l’année, c’est l’occasion de veiller à ce que cette nouvelle législation permette aux véhicules électriques et à ceux fonctionnant avec des carburants neutres en CO2 de contribuer aux efforts de réduction des émissions des constructeurs. »

« Favoriser et contribuer à une meilleure compréhension des politiques de protection du climat qui garantissent une concurrence équitable entre les différentes technologies constitue l’objectif clé de l’Alliance eFuel. Les deux prochaines années s’avéreront décisives dans la mesure où la Commission européenne va réviser les principaux règlements de sa politique climatique. La réglementation applicable aux véhicules automobiles devra inclure un mécanisme reconnaissant la contribution que les carburants à faible intensité de carbone peuvent apporter à la réalisation des objectifs de réduction des émissions. Il sera absolument essentiel de mobiliser l’ensemble des organisations et parties intéressées de tous les secteurs de l’industrie. C’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons que Mazda, fort de sa réputation de longue date en matière d‘innovation automobile, soit un solide partenaire de l’Alliance eFuel. »

Ole von Beust, directeur général de l’Alliance eFuel

Source : Mazda

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre experience de navigation.
En cliquant sur un des liens de cette page, vous nous autorisez à installer des cookies.

En savoir plus
J'accepte